❤ Se concentrer sur le positif en ce début début d’année 2020! ❤

En 2020 je vous souhaite une myriade de bons moments avec vos enfants! Et de trouver en chaque instant l’énergie de positiver quoiqu’il arrive.

Bien sûr il ne s’agît pas d’être optimiste béat et se mettre la tête dans le sable en ignorant ce qui se passe autour de nous.

« Quoique passer un ou deux jours sous la couette en laissant tout en plan fait grandement du bien de temps en temps. Par exemple aux lendemains de fêtes, en périodes de news difficiles ou après avoir visionné des vidéos au regard bien pessimiste sur le monde. Cela peut aider à remonter le moral à son niveau habituel. En tout cas moi cela m’a bien servi ces jours-ci. » me confie une maman récemment.

A l’inverse de ce que l’on pourrait croire, rester optimiste demande pas mal d’efforts finalement. L’idée est de se concentrer sur ce qui marche, ce qui est vivant en toute situation et sur ce qui nous apporte de la joie.

Ces derniers jours j’ai cherché des sites qui annonçaient de bonnes nouvelles dans le monde. Et j’ai pu y trouver des réalisations étonnantes comme ce stade anglais premier club de football végétalien au monde à construit entièrement en bois, le Forest Green Rovers FC, nommé le club de football le plus vert du monde par la FIFA ! J’ai trouvé d’autres news de cette nature; mais les nommer ici serait trop long. Après tout je suis là pour vous parler de parentalité.

Rester optimiste, et observer ce qui nous apporte de la joie dans notre famille, dans notre couple, dans notre quartier, dans notre ville, dans le monde, aide à se sentir mieux pour entamer chaque journée avec entrain, prendre des décisions, garder confiance. Et même si il s’agît de micros moments ou des choses infimes, moi cela m’aide aussi à m’engager avec joie dans certaines actions et initiatives solidaires. Les moments ‘déprime’ ne durent pas. J’essaye d’envisager les difficultés autrement. Finalement je retrouve de l’énergie assez vite pour repartir sur un bon flow. Et j’ai le sentiment que c’est contagieux.

Il ne s’agît pas non plus pour moi d’ignorer les états d’âmes, les humeurs et autres émotions. Elles sont bien là parfois. Au contraire s’en occuper régulièrement aide à garder un bon équilibre de vie. Rester sous la couette « en laissant tout en plan » peut faire beaucoup de bien de temps en temps. Une bonne stratégie à utiliser sans culpabiliser. Et puis avoir la possibilité de décharger ses émotions négatives libère au point de retrouver de la légèreté de cœur, un esprit plus clair et décidé. Libérés et allégés nous devenons plus créatifs pour trouver des solutions. Et vous serez d’accord avec moi pour dire que c’est de créativité dont nous avons le plus besoin aujourd’hui pour relever les défis qui se posent à nous. Si ? Alors la boucle est bouclée! 🙂 Je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année 2020!

Prochains RDV

Conférence au collège Saint Blaise de Douarnenez « Les jeux vidéos diaboliques ou vaste champ d’expériences? » vendredi 10 janvier 19H participation libre au chapeau.

Atelier découverte « Vivre et Grandir Ensemble » le jeudi 6 février 11h-12h30 Quimper – Gratuit sur inscription

Infos et Inscription : farah.unger@gmail.com ou 06 74 22 09 09

Nouveau cycle de 8 ateliers « Vivre et Grandir Ensemble » à partir du 13 février. Infos & inscriptions ici.

Me contacter au 06 74 22 09 09. farah.unger@gmail.com

Farah Unger Berber, consultante parentale à Quimper, invitée sur l’émission radio de France Bleue Breizh Izel vendredi 10 janvier 9h-9h45

avec Laurence Kerevel, journaliste présentatrice et Pascale Thoby consultante parentale à Brest.

En Direct le vendredi 10 janvier de 9h à 9h45

https://www.francebleu.fr/breizh-izel

Farah Unger Berber Consultante parentale Coach Réseau parentalité Créative

Ateliers Groupe pour PARENTS & PRO Ateliers Philo pour Enfants & Ado

farahbunger.com parentalitecreative.com farah.unger@gmail.com 06 74 22 09 09

Profitez de l’été pour booster votre vie amoureuse…

Je n’ai jamais bien compris pourquoi l’été est le moment où l’on se rappelle que l’on a un corps, que l’on a envie de le mettre en valeur et de profiter de tous les bienfaits qu’il peut nous apporter. La sensualité, le plaisir devraient être là le restant du temps ! non? Se faire beau/belle, la peau qui scintille, les yeux qui pétillent, la bonne humeur, le désir, le partage…

Quelque fois la vie professionnelle prend une bonne partie de notre énergie, nous focalise sur autre chose… Au détriment des mots susurrés par une belle nuit d’été, des moments de détente où le temps se rallonge, voir s’arrête. Quelque fois c’est nos préoccupations et occupations parentales qui nous font oublier de nourrir la relation amoureuse. C’est vrai que les premières années des enfants ne nous laissent pas toujours beaucoup de disponibilités. L’épuisement gagne, et la seule chose qui nous motive c’est de dormir un peu. Peut-être que dégager des mini-moments ou des temps dédiés, parsemer le quotidien de petites intentions et caresses furtives, peut nourrir le peps de la relation ?

Quelque fois c’est la solitude qui fait perdre la confiance en la possibilité d’aimer et de partager des moments à deux. Mais pas de fatalité dans ce domaine, n’est-ce pas ? Allez ! >>>>

Ah si je rajoute une chose, une amie m’en parlait tout à l’heure : il arrive aussi que l’on se sente pas à l’aise avec son corps actuel, que l’on se trouve trop ceci ou trop cela. Je sais que les complexes peuvent être tenaces et bloquer les élans, même si chaque humain a un grand potentiel de délices et d’amour… Moi il y a un truc qui m’aide c’est de faire une petite activité sportive, pas forcément intense, ou de prendre un bain, etc marcher, courir, nager même si je suis une sportive occasionnelle. Ce n’est pas tant pour se sculpter un « corps de rêve » 😀 mais plus une manière de se relier à soi et au corps, de le sentir vibrer, se décharger de pensées négatives. C’est vrai que la mer, la nature aide à se connecter aux bonnes énergies….

Profitez de la lumière dorée de l’été et la douceur de l’air pour rêver, … vous laisser faire par l’envie et le plaisir du partage, de douceur, de volupté à deux.

 Voici une liste non exhaustive de lectures que je vous propose, du sérieux-léger au plus délirant (voire pépites à la fin) Pour 1) Profiter de votre été en couple avec quelques séances massage-détente à la lumière des bougies 2) Vous en rappeler longtemps pour avoir envie de le prolonger le restant de l’année avec des RDV réguliers  🙂 3) Pour les parents solo, se rebooster et se donner confiance pour se lancer dans une nouvelle relation.

Bel été à vous !

Farah – Coach Parentale

PS : Ne vous laissez pas impressionner par cette liste, ^^ laisser vous inspirer par la vie, et ce qui est… Ici les idées sont à prendre passionnément, à la folie, ou juste ce qu’il faut pour insuffler le flow. Bonne lecture !

Lectures de l’été pour le couple et le partage amoureux:

Le couple mode d’emploi, Harville Hendrix  « The » ouvrage pour relancer son couple, mettre plus de joie et de communication quand ça coince un peu ou pas. Compréhension profonde de ce qui se joue à deux, avec l’Imago thérapie. Exercices de communication sympathiques proposés à la fin.

Plus théorique mais super intéressant :

Réinventer le couple de Carl Rogers. Un bon coup de balai à nos idées reçues. Ouverture et réflexions sur l’amour libre.

Ce que j’aimerais te dire : si je savais trouver les mots, si j’avais plus de temps, si 1 avril 2018 Emeric Lebreton

« Un titre qui sonne comme une confidence, un murmure susurré dans le creux de l’oreille. Mais qu’on ne s’y trompe pas : nul secret ici qui ne doive être dissimulé et ne puisse être répété. Car ce qu’a à nous dire Emeric Lebreton dans ce nouvel ouvrage concerne le plus grand nombre c’est-à-dire le genre humain. »

Un ouvrage qui est sur ma liste de lecture dans la rubrique CNV. 🙂

Femme désirée, femme désirante Paule Salomon

La sainte folie du couple, Paule Salomon

Pour les parents Solo à la recherche de l’âme sœur ^^ et les autres aussi bien sûr 😉

Comment tomber amoureux d’un parfait inconnu – En 36 questions (et 4 minutes de silence) de Mandy Len Catron

« Qu’est-ce qui fait durer l’amour ? Est-ce que l’amour fonctionne comme on le dit dans les films, les livres ou les publications sur Facebook? (…) »

Le site de Medium Daily Digest avec des articles en anglais pour ceux et celles qui lisent l’anglais Par exemple : Why People Often Meet the Love of Their Life When They’re Not Looking Are they really lucky or there are other deeper reasons behind this fortunate outcome?

Pour tout le monde :

Les romans et ouvrages de Françoise Simper, Guide des amours plurielles : Pour une écologie amoureuse

Avant d’être un plaidoyer pour les amours pluriels, c’est surtout une réflexion autour de la fidélité et infidélité en amour, de la jalousie etc Inspirant. Françoise Simper est aussi une auteure de romans érotiques.

Les bienfaits du toucher de Tiffany Field (08/02/2006)

Résumé : Comment un massage adapté permet-il de réduire le stress, la dépression, la douleur, ou de soulager les personnes souffrant d’asthme, d’autisme, de désordres alimentaires, etc. ? En quoi le toucher est-il important pour le développement de l’enfant et le bien-être de l’adulte ? Quelles sont les principales thérapies par le toucher et quels bienfaits chacune d’entre elles peut-elle nous procurer ?

Amour et sexualité

Sympathiques ouvrages de François Leleu pour pimenter le quotidien :

Comment la rendre folle de vous

Comment le rendre fou de vous

Les rythmes de la sexualité féminine Elizabeth Davis

L’art de l’extase sexuelle Margo Anand Naslednikov

L’une de nos plus grandes sources de plaisir – et de déconvenue – est l’intimité sexuelle. Margo Anand a aidé des milliers de gens, lassés ou déçus par la sexualité, à entrer profondément en contact avec leur énergie sexuelle et avec l’expérience spirituelle qui en découle.

Récents et étonnants:

Au-delà de la Pénétration de Martin Page
Éditeur : Monstrograph (21/02/2019)
« Et si la sexualité était à réinventer ?
Et si le corps était un territoire à redécouvrir ?
Et si pénétrer c’était passer à côté et fuir ?
Et si la sexualité n’était plus regardée comme un sport olympique ? (…)

Pour finir cet article et cette liste non exhaustive évidemment : ^^

Jouissance Club, une cartographie du plaisir Jüne Plã

« Vous avez l’impression de passer à côté de votre sexualité ?
Pas de panique, Jüne du compte Instragram Jouissance Club fait souffler un vent de fraîcheur et d’espoir en proposant un manuel d’éducation sexuelle promouvant le plaisir accessible à tous, femme, homme, non-binaire, hétéro, homo, bi, etc ! »

ICI mes activités de coaching parental, avec  possibilité de prendre rendez-vous en couple pour traiter des questions familiales, ou de manière individuelle. Aussi Stage d’été etc >>>  Agenda Liens d’inscription

[Le coaching parental pour-qui-pourquoi] La colère bonne ou mauvaise copine ?

Farah Berber Unger Consultante Parentale Coach Parentalité créative

On pourrait penser que se faire accompagner est réservé aux parents « débordés », « qui ne s’en sortent pas » avec leurs enfants, qui crient, « qui se font mener à la baguette » par des « enfants rois ». Ou pire des parents maltraitants! A moins que de mauvais souvenirs de SUPER NANY viennent réveiller de l’agacement. Ne m’évoquez pas son nom, je bondis moi aussi! Mais tout d’abord à qui cela n’est pas arrivé de « se faire déborder » par sa progéniture ?

Par exemple : vous ne supportez pas que votre enfant formule une demande avec l’expression « je veux ». « Je veux une glace carambar vanille! » « Je veux pas de haricots! » « Je veux cette boîte de légo pour mon anniversaire… » Vous lui répétez sans cesse qu’on ne dit pas «  je veux » (ca ne se fait pas m’enfin !) mais « Je voudrais s’il te plaît… »

Puis un jour vient le « Je VEUX UN COOKIE, JE VEUX PAS LA SOUPE » … « Et puis flûte, comment ça tu ne veux pas de soupe et tu VEUX un cookie ? »  Là cela commence à chauffer pour vous au sens corporel du terme, tête, tension dans les bras, accélération du rythme cardiaque, l’estomac qui se noue peut-être et un message mental répétitif du style « je ne laisserais pas faire » « je ne céderais pas, c’est n’importe quoi, je n’en ferais pas un enfant roi » «  tata Jacqueline avait raison, cette enfant va me rendre dingue, il me mène par le bout du nez » « aujourd’hui un cookie, et puis quoi encore ? demain des tartes à la fraise midi et soir tous les jours ? Qui vole un œuf, vole un bœuf ! Ah non là cela déraille pour de bon.

Grrrr

Est-ce que cela n’est pas universel ? Après tout nous sommes vite rattrapés par notre colère que l’on le veuille ou non. Nous avons tous entendu cet adage « Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants. » Je trouve que cette phrase ne perd pas de son actualité.

Qu’est-ce qui peut bien se passer pour switcher en un quart de tour, du plein amour pour nos à la pleine colère ? Ces moments destructeurs que l’on aimerait épargner à tout le monde ?Quelque fois nous pensons que c’est nécessaire, que ce sont de légitimes moments d’éducation. Mais si on regarde bien il s’agît plus d’une prise avec nos propres démons.

En effet, un mécanisme neurologique aux réactions psycho-corporelles est à l’œuvre : la mémoire traumatique. Celle-ci nous fait des coucous réguliers, Hé oh ne m’oubliez pas ! Résultat : réactions brusques pour ne pas dire sur-réactions en lien avec les blessures.

Comment ça marche ?

Lorsque un évènement du présent se produit et qu’il a vaguement un lien, plus ou moins ressemblant avec la réalité ancienne, le cerveau réagit. Un signal de danger est envoyé aux cerveaux reptilien et limbique. L’évènement présent devient par un tour de passe-passe inconscient qui nous dépasse, actualité. Mais c’est un mirage. Euh vous me suivez ? Pour faire plus simple, l’ancien devient d’actualité en un quart de seconde et nous fait réagir comme si nous étions dans cette situation passée.  S’en suivent des réactions physiologiques de défense et de lutte qui semblent plutôt disproportionnées.

Revenons au cookie avant la soupe. Ce cookie peut nous mettre très en colère, alors que le même cookie à 16h peut être une véritable bénédiction. Devant la soupe, c’est autre chose donc, cris, menace chantage et incompréhension de votre enfant pour qui consommer un cookie avant ou après la soupe c’est pareille, non c’est même mieux avant, un cookie c’est fun. (D’ailleurs ceci-dit en passant, consommer quelque chose de sucré avant le salé ouvre l’appétit, les sucs gastriques se mettent en route.) La scène finit donc en drame, et on s’en serait bien passé. Alors que s’est-il passé ?

En remontant rapidement le cours des choses pour nous, il se peut que l’on se souvienne d’un épisode plus ou moins agréable, pour le coup pas très agréable, où enfant, nous avons été obligé de rester une heure de plus à table, seul face à une assiette de soupe froide, condamné à finir pour pouvoir sortir de là. Il aurait été juste inimaginable de réclamer un cookie (ou un sablé ) à cette époque lointaine. Pourtant cela nous aurait peut être aidé dans cette tâche ingrate, vider à la cuillère un bol de liquide vert et jaune….

C’est ce genre de « petit » évènement que la mémoire enregistre. Et même si on adore nos parents, et qu’on se dit qu’ils ont fait ce qu’ils pouvaient avec les moyens du bord de l’époque, notre mémoire traumatique elle cherche à en découdre… à notre insu et à l’insu de nos enfants, qui eux n’ont rien demandé. Bon ok un cookie. Tout de même !

Alors quoi faire ?

Premièrement, revenir sur la scène et mettre au ralenti ou en pause pour voir comment on aurait pu faire autrement. Utiliser les outils de communication ou le jeu pour trouver un compromis acceptable pour chacun.

Ensuite l’exploration et la mise en mots de ce qui peut nous réactiver, accompagné d’une (bonne) décharge émotionnelle en toute sécurité suffit pour désactiver la colère liée à cette scène. Nous voyons dans l’exemple que l’évènement est enfoui et ce n’est que par l’exploration qu’il a des chances de remonter pour notre plus grand bien finalement.

Eh oui notre histoire est truffée de petits et grands évènements qui continuent à nous influencer à l’état adulte, comme autant de petits fantômes bien farceurs.

N’ayant pas toujours été écouté, forcé à nous exécuter malgré notre dégoût, refus, répulsion. Aujourd’hui nous pouvons être amenés à ne pas écouter d’avantage nos signes corporels, à nous forcer à satisfaire des exigences qui ne nous appartiennent pas. L’alimentation en est un bon exemple.

Les situations avec nos enfants ne manquent pas pour venir réveiller ces blessures anciennes. C’est l’occasion de s’en libérer.

La colère, cette mauvaise copine face à nos enfants, peut se révéler être une bonne amie lorsqu’on lui accorde un temps rien qu’à elle. Pas besoin de milliers de séances, quelque fois quelques séances suffisent pour traiter de « gros »  et « petits » dossiers.  Les ateliers de parents également sont assez géniaux pour cela. On peut aussi choisir de le faire juste avec soi en écriture dans un journal. Ou encore  trouver une bonne oreille non jugeante avec un ami ou une amie.

En parallèle, trouver des manières de fonctionner autrement nous évitent également un maximum de conflits. De beaux outils de communication existent, comme la CNV. Pouvoir s’affirmer, dire de vrais « Oui » et de vrais « Non » qui nous évitent l’emportement lorsqu’il s’agît de poser nos limites. Voilà tout ce que ce travail d’évolution en étant accompagné peut venir mettre au monde. N’est-ce pas un grand soulagement et une bonne nouvelle ? Même en exerçant mon métier, je continue à faire ce travail et ô combien de drames évités et combien de détente gagnée dans mon cercle familial et amical.

Farah – 06 74 22 09 09

Tous les évènements ici, ainsi que la possibilité de réserver des créneaux d’accompagnement dans l’agenda:

ITV Farah Berber Unger, Consultante Parentale sur France 3 Région- Thème Nos enfants, les jeux vidéos et nous. 13 nov 2019

En novembre j’étais invitée sur le plateau d’Ensemble c’est mieux diffusé sur la chaîne régionale France 3 Bretagne. J’ai été sollicitée par la journaliste Laurence Postic pour intervenir sur le thème du rapport qu’ont nos enfants avec les jeux vidéos et notre rapport à ce thème en tant que parents. Une chouette interview, décomplexante que je vous partage ici. Début minute 12. Durée 6 min.

Sur ce même thème, j’anime une conférence le vendredi 10 janvier 2020 au collège Saint-Blaise de Douarnenez.

Amphithéâtre de Saint Blaise rue Lamennais
Douarnenez.
19h00-21h00

La Tit’Conf
Infos ici

Atelier découverte « Vivre et Grandir Ensemble » – mardi 15 janvier 2019 Offert

14591843_10209859072185958_3870402342581999462_n

Un atelier pour découvrir et vivre l’expérience du cycle  » Vivre et Grandir Ensemble « , créé par Catherine Dumonteil-Kremer.

L’opportunité d’expérimenter ce cycle d’ateliers qui a changé la vie de nombreux parents ! 🙂

Atelier animé par Farah Unger, consultante et formatrice en parentalité positive du Réseau Parentalité Créative.

Sur inscription : 06 74 22 09 09 ou contact@philoparents.fr

Mardi 15 janvier 2019 – 20h-22h30
10 participants maximum
Entrée gratuite

un Nouveau cycle « Vivre et Grandir Ensemble » commence en mai 2019

14591843_10209859072185958_3870402342581999462_n

Un nouveau cycle « Vivre et Grandir Ensemble » démarre le 17 mai.

Prenez vos places en vous farah.unger@gmail.comcercle-parents

———

Dates et lieu

Quimper Groupe du vendredi de 13h à 16h

début prochain cycle le vendredi 17 mai 2019 Toutes les dates:  me contacter 06 74 22 09 09.

Quimper Groupe du samedi matin 9h30 – 12h

septembre 2019

———-

Vivre et Grandir ensemble

8 thèmes – 8 ateliers

Le cycle « Vivre et Grandir Ensemble » a été crée par Catherine Dumonteil-Kremer. Conçu comme un parcours, chaque atelier s`inscrit dans une suite de thèmes qui permet aux parents d`explorer la Parentalité Créative® étape par étape. De plus, chaque thème est abordé en prenant en compte les questionnements des participants.

Qu`est-ce que la Parentalité Créative® ? « Une parentalité centrée sur la Joie de Vivre, le plaisir d`être ensemble, les besoins de chacun, le soutien sur le chemin de soi. Cette forme de parentalité demande de la vigilance, un travail de prise de conscience de nos blessures d`enfant pour éviter toute violence physique et psychologique, même considérée comme légère(…). » Catherine Dumonteil-Kremer.

Thèmes
Atelier1     L’écoute, le soutien
Atelier2     Les besoins physiologiques
Atelier3     Mettre la joie au centre de la vie de famille
Atelier4     Accompagner les pleurs et les colères
Atelier5     Poser des limites à son enfant
Atelier6     Quand la colère nous emporte
Atelier7     Comment les enfants apprennent
Atelier8     Renaître à soi même en accompagnant ses enfants

Young woman enjoying beautiful sunset.

De nombreuses ressources existent aujourd’hui pour les parents.Le cycle « Vivre et Grandir Ensemble »propose de découvrir et mettre en pratique les outils et astuces de la parentalité positive à travers :  l’écoute et le soutien, l’accueil des émotions, le jeu, la gestion de la colère etc. Les parents trouvent du soutien, partagent leurs expériences. Suivre le cycle « Vivre et Grandir Ensemble » de 8 ateliers amorce de vrais changements dans le quotidien des parents.

Les ateliers sont un moment de convivialité et de partage dans le respect et la bienveillance des participants.

.

S`inscrire

Flyer  vivre-et-grandir-ensemble-mars-juillet-17

Tarifs :

30 euros par séance, matériel compris.

240 euros pour tout le cycle, payable en 4 fois, soit 60 euros par mois.

Famille monoparentale

210 euros pour tout le cycle, payable en 5 fois, soit 42 euros par mois.

Tarif promotionnel

pour couple : 25 euros par personne et par atelier, matériel compris. 400 euros pour deux et pour tout le cycle, payables en 5 fois soit 80 euros par mois.

pcr

« Être parent est une folie »!

J’aime beaucoup cette petite affirmation de Shefali Tsabary* « Être parent est une folie. » Et ces quelques explications qui suivent tirées de son ouvrage Parents Enfants, Grandir Ensemble : « Être parent est une aventure magnifique, mais non dénuée d’une certaine folie, au regard de l’implication psychologique, émotionnelle et spirituelle qu’elle exige. C’est aussi l’occasion formidable de transformer la connaissance de soi-même. »

calin

Ces deux idées mettent en lumière notre labeur de parent :  il s’agît d’un tel investissement  exigeant de surcroit qu' »il est folie » de devenir parent. Nous n’avons pas vraiment conscience de ce qui nous attend. Et puis nous n’y sommes pas préparés. Ce que nous recevons en héritage ressemble plus un paquet de linge familial à mettre au propre, qu’un ensemble de choses claires et résolues.

Ce travail est énorme oui, nous préparons les individus qui formeront la société adulte de demain. Et pourtant il n’est la plus part du temps, ni reconnu, ni valorisé. Il est juste de lui reconnaitre la place qu’il mérite. De s’arrêter un instant et voir la véritable complexité qui est à l’œuvre lorsque nous accompagnons nos enfants.

La seconde idée est celle que c’est l’occasion pour nous de nous transformer, avec plus ou moins de conscience d’ailleurs. Les enfants nous poussent parfois, sans le vouloir dans nos retranchements. Mais c’est l’occasion de trouver des solutions et de sortir de moments critiques, de développer des compétences insoupçonnées. Pour Shefali Tsabary, ils nous donnent même une opportunité spirituelle de croissance. Que l’on soit branché spiritualité ou pas, pour ma part je l’interprète comme prendre conscience de nos parts enfouies et nous développer. Nous voyons des compétences sociales par exemple, naître de nos tâtonnements ou de nos explorations, auprès d’autres parents, en puisant dans des lectures ou en allant nous former, etc Des compétences fort utiles pour toute la vie, comme  savoir soutenir et écouter, prendre soin, accompagner une personne dans son projet de vie et ainsi de suite…. Ou des compétences plus propres à soi, se connaître mieux, connaître ses besoins et savoir y répondre de manière appropriée; se lancer dans un projet et le mener à bien, se lancer dans de nouveaux apprentissages celui d’une langue ou d’un instrument avec succès. Etc etc

Quelque fois toute notre vie bascule et nous voilà repartis sur de nouvelles bases, dans une nouvelle existence comme une seconde naissance… Je reste persuadée que nos enfants nous y poussent plus vite que si nous continuions notre route seuls. Ou en essayant d’ignorer les perturbations et les changements que ceux-ci apportent.

La condition sur cette voie express reste tout de même de prendre conscience de ce qui se joue. Chose qui est de loin la plus facile. Prendre conscience que chaque défi posé par nos enfants, ne sont pas un barrage à notre existence, mais bien au contraire, une opportunité d’évolution. Mais comment me direz vous? Il ne s’agît pas de rester patauger dans ce qui ne va pas, mais bien au contraire, prendre du recul, observer, voir ce qui va, ce qui nourrit nos liens puis inventer de nouvelles voies, grandir chacun, parent et enfant, ensemble. N’est-ce pas un beau programme?

  • Parents Enfants Grandir Ensemble Shefali Tsabary. Ed. Le courrier du livre.

 

Publicité

Un nouveau cycle « Vivre et Grandir Ensemble », et si vous sautiez le pas?

14591843_10209859072185958_3870402342581999462_n

Cycle de Parentalité Créative®

« Vivre et Grandir Ensemble »

8 thèmes – 8 ateliers

Le cycle « Vivre et Grandir Ensemble » a été crée par Catherine Dumonteil-Kremer. Conçu comme un parcours, chaque atelier s`inscrit dans une suite de thèmes qui permet aux parents d`explorer la Parentalité Créative® étape par étape. De plus, chaque thème est abordé en prenant en compte les questionnements des participants.

Qu`est-ce que la Parentalité Créative® ? « Une parentalité centrée sur la Joie de Vivre, le plaisir d`être ensemble, les besoins de chacun, le soutien sur le chemin de soi. Cette forme de parentalité demande de la vigilance, un travail de prise de conscience de nos blessures d`enfant pour éviter toute violence physique et psychologique, même considérée comme légère(…). » Catherine Dumonteil-Kremer.

Thèmes
Atelier1     L’écoute, le soutien
Atelier2     Les besoins physiologiques
Atelier3     Mettre la joie au centre de la vie de famille
Atelier4     Accompagner les pleurs et les colères
Atelier5     Poser des limites à son enfant
Atelier6     Quand la colère nous emporte
Atelier7     Comment les enfants apprennent
Atelier8     Renaître à soi même en accompagnant ses enfants

Young woman enjoying beautiful sunset.

De nombreuses ressources existent aujourd’hui pour les parents.Le cycle « Vivre et Grandir Ensemble »propose de découvrir et mettre en pratique les outils et astuces de la parentalité positive à travers :  l’écoute et le soutien, l’accueil des émotions, le jeu, la gestion de la colère etc. Les parents trouvent du soutien, partagent leurs expériences. Suivre le cycle « Vivre et Grandir Ensemble » de 8 ateliers amorce de vrais changements dans le quotidien des parents.

Les ateliers sont un moment de convivialité et de partage dans le respect et la bienveillance des participants.

Dates et Lieu

cercle-parents

Quimper

Groupe du soir 19h30 – 22h

Prochaine session les jeudis et un mardi

Jeudi 27 avril, jeudi 11 et mardi 23 mai, jeudi 8 et jeudi 22 juin, jeudi 6 juillet 2017 les deux dernières dates sont à définir ensemble.

Quimper

Groupe du samedi matin 9h30 – 12h

22 avril, 13 mai, 10 , 24 juin et 8 juillet 2017 Les dernières dates sont à définir ensemble.

S`inscrire

Flyer  vivre-et-grandir-ensemble-mars-juillet-17

Tarifs :

30 euros par séance, matériel compris.

240 euros pour tout le cycle, payable en 4 fois, soit 60 euros par mois.

Famille monoparentale

210 euros pour tout le cycle, payable en 5 fois, soit 42 euros par mois.

Tarif promotionnel

pour couple : 25 euros par personne et par atelier, matériel compris. 400 euros pour deux et pour tout le cycle, payables en 5 fois soit 80 euros par mois.

pcr

Apprentissages naturels des enfants ? Quelque fois un défi pour les parents, professeurs, éducateurs…

Conférence de Thierry Pardo »Vivre sans école » suite… – 15 mars 2017

Bien que les apprentissages des enfants soient naturels ils peuvent parfois représenter un défi pour les parents, professeurs, éducateurs… Que votre enfant soit à l’école dans un fonctionnement alternatif ou démocratique, qu’il n’aille pas du tout à l’école, que vous soyez en voyage, le flot naturel des apprentissages semble parfois ne pas couler de source. Quelles postures ou attitudes adopter pour vivre une relation éducative harmonieuse et féconde? Thierry Pardo (Ph.D éducation), chercheur associé à l’Université du Québec à Montréal, auteur d’ « Une éducation sans école » père de deux garçons non scolarisés vous invite à une réflexion large et documentée soutenue par près de vingt ans de pratique et de recherche.

Conférence T. Pardo « Vivre sans école » suite – Quimper –   Maison des associations –  20 H

Prévente 10 euros      –      Sur place 12 euros      Réserver sur le site sécurisé billetweb.fr

Ateliers avec Thierry Pardo le mardi 14 et mercredi 15 mars (Inscriptions 06 74 22 09 09 et/ou  sur le site sécurisé billetweb.fr ici.

presentation-ateliers-thierry-pardo

Conférence et Ateliers Thierry Pardo 14 et 15 mars 2017

Conférence “Vivre sans école ? ” suite…

Les relations dans les apprentissages naturels

Quimper

15 Mars 2017

Maison des associations : 20 H

Prévente 10 euros      –      Sur place 12 euros      Réserver sur le site sécurisé billetweb.fr

affiche-t-pardo-mars2017

Suite à une première conférence sur le sujet en 2016, Thierry Pardo revient et explore la relation d’apprentissage dans le contexte des apprentissages naturels.
Thierry Pardo, (Ph.D éduc.) chercheur associé à l’Université du Québec à Montréal et auteur d’ Une éducation sans école, présente de façon claire et accessible les voix d’une alternative respectueuse de l’enfance. Inspiré par deux décennies de réflexions et de recherches en éducation relative à l’environnement , il intervient auprès des enseignants, formateurs, familles, chercheurs… Ses récits ponctués d’anecdotes à la fois drôles et inspirantes, nous font découvrir de nouveaux rivages éducatifs. Thierry Pardo est également papa de deux garçons qui ne sont jamais allé à l’école.

Réservation sur le site sécurisé billetweb.fr

https://www.billetweb.fr/conference-t-prado-vivre-sans-ecole-2

Ateliers 14 et 15 mars 2017

Au Carré Libre, Ecole démocratique de Quimper

Présentation Ateliers Thierry Pardo mar 14 et mer 15 mars

L’éducation sans école couvre un large champ de réflexions, de pratiques, de recherches…
Toutes ces dimensions œuvrent de concert pour nous aider dans nos quotidiens. Je vous
propose trois ateliers permettant d’aborder la complexité de ces questions en s’adressant à chacun, selon l’avancée de son cheminement et de ses questionnements. Inscriptions ressources.parents29@laposte.net  ou 06 74 22 09 09

Atelier 1     Sortir de l’école

Mardi 14 mars 19h30 au Carré Libre – Quimper


Atelier 2    Se conforter dans ses choix

Mercredi 15 mars 9h30 au Carré Libre – Quimper


Atelier 3     Mieux comprendre pour mieux accompagner

Mercredi 15 mars 14h au Carré Libre – Quimper